Bonsoir Clara
0
Aucun vote pour le moment
Rue A. Dansaert 22-26 - 1000 - Bruxelles

Bonsoir Clara

Un bon soir chez Clara

 

D'accord, le piétonnier et ses palissades permanentes, c'est bonjour les dégâts. Mais il y a de la vie autour. Et là notamment, c'est Bonsoir Clara.

Dans la rue Antoine Dansaert elle-même, l'inoxydable Archiduc avec son intérieur Art Déco est parfait pour entamer la soirée par un apéro jazzy. Et quelques pas plus loin, Bonsoir Clara attire le regard par la profusion de couleurs jaune-vert-orangé de ses superbes vitraux géométriques. Une tapisserie de lumière qui fait pendant au patchwork de la tapisserie des murs et au lapis-lazuli des carrelages de la voûte du plafond, juste avant la cuisine ouverte au fond de la première salle. La première car il y en a deux, profondes et parallèles, avec un beau bar dans la deuxième. Une disposition sans doute optimiste ces derniers mois quant à la capacité d'accueil mais puisque le monde revient... Pour tout dire, il n'a pas tort de revenir: Bonsoir Clara, c'est un bon compromis entre cuisine française d'excellent niveau et ambiance chic-décontractée. Pas mal de jeunes et d'expat's dans le coup aux petites tables carrées de part et d'autre de la salle, avec juste un spot de lumière sur chacune. La pénombre ambiante favorise l'intimité mais ne permet pas de bien voir ce qu'il y a sur les assiettes et c'est dommage, car elles sont bien servies et joliment dressées. Le Suprême de faisan farci aux aromates et préparé façon Brabançonne (€23,50), par exemple, était un plaisir (et pas seulement pour le regard) avec ses portions séparées par des chicons dressés comme des cheminées de transatlantique. Dans l'assiette de ma compagne, le carré d'agneau cuit au four à l'huile de thym parfumée à l'ail (€23,95) étonnait par sa générosité et une exceptionnelle et fondante tendreté. De l'agneau de cette qualité-là, ça vaut la peine de braver le piétonnier... Bien sûr, la carte - qui change en ce moment - ne se limite pas à ces standards, elle propose aussi des séductions d'allure plus méditerranéenne et vegan. Par exemple une amusante escabèche de légumes du moment, œuf coulant pané aux amandes et aux chimichurri (€15,50). Ou un filet de daurade royale poêlée, ficelle de carottes jaunes à la cassonade et concassé d’aubergines à l’olive verte ( €22.90). La carte des vins, avec pas mal de demi-bouteilles pour les gastronomes tempérants, témoigne du même éclectisme. S.P.