Brasserie des 6 Colonnes
4
Average: 4 (1 vote)
Chaussée de Bruxelles, 389 - 1410 - Waterloo

Brasserie des 6 Colonnes

Six Colonnes à la Une

 

S'il paraît que les gens heureux n'ont pas d'histoire (et on le suppose, hélas, pas grand'chose à dire), ce n'est pas le cas des restaurants. La brasserie des 6 Colonnes, à Waterloo, en fait partie.

 

Les restaurants de longue tradition - ceux qui sont toujours là - n'ont pas seulement une histoire, ils nous racontent des choses qu'on n'a plus trop l'habitude d'entendre: des histoires de fierté professionnelle, de recettes de terroir qu'on ne trouve plus ailleurs, de fidélité de la clientèle fondée sur la certitude de n'être jamais mal accueilli ou mal servi, sauf exception rarissime. Ces adresses-là sont comme des piliers dans un paysage mouvant, sur lesquels on peut appuyer de solides appétits sans crainte d'être déçu. Ainsi, la blanquette de veau (18 €) qui figurait l'autre jour dans les suggestions des 6 Colonnes avait tout ce dont peut rêver l'amateur frustré: la tendreté de la viande, le fondant des boulettes l'accompagnant, l'onctuosité de la sauce légèrement citronnée, avec ses champignons de Paris et ses toutes fines rondelles de jeunes carottes. Un grand classique, sans aucun doute, mais trop bourgeois et donc passé de mode en cette époque, où il a rejoint aux oubliettes les carbonnades flamandes, le waterzooi à la gantoise et le hochepot. D'accord, nous ne pourrions plus manger comme nos grand-parents (dont le mode de vie plus physique réclamait plus de calories) mais quand même, il y avait là quelques belles valeurs qu'on est content de retrouver. Comme les boulettes sauce tomate, l'américain maison, le vol au vent ou les rognons de veau sauce Baugé que le 6 Colonnes propose évidemment à la carte, tradition ne saurait mentir. Classique carte de brasserie française au demeurant, avec un excellent banc d'écailler qui propose de beaux plateaux de fruits de mer (on ferait un détour pour goûter les huîtres Gillardeau). On est très à l'aise dans le décor lui aussi classique de brasserie aux boiseries sombres, vaste espace qui se double de deux grandes terrasses dont une chauffée.

En fait, on a l'impression d'avoir toujours connu ce restaurant, repris il y a vingt ans par Thierry Van Damme, patron entre autres de la Brasserie du Lac, à Genval. C'est que la maison est là depuis un siècle au moins, comme en témoigne le menu Belle Epoque de l'"Hôtel des Colonnes à Mont-St-Jean-Waterloo" affiché dans une des salles. Son propriétaire d'alors, Henri Brassine, y annonçait fièrement "cuisine bourgeoise  - excellents dîners à 2, 3 et 4 francs". L'omelette au jambon était à 1 franc, la tartine de fromage à 30 centimes. Le franc d'avant 1914 devant valoir environ 3,50 €, on voit que l'inflation est passée par là, même si les prix de l'actuel 6 Colonnes sont tout à fait modérés. Waterloo n'était alors qu'un village sur la Chaussée de Bruxelles, devenue le boulevard commercial au charroi incessant qu'on connaît. Le 6 Colonnes, avec son grand parking à l'entrée de Waterloo en venant de Bruxelles, y occupe une situation stratégique pour ceux qui ont envie de joindre le plaisir de la table à celui du shopping, sans le souci du parking. S.P.

Chaussée de Bruxelles, 389 – 1410 Waterloo – 02 351 59 29 – www.sixcolonnes.be

Ouvert 7 sur 7

 

Parking
Réservation possible
Cartes de crédit acceptées
Accès handicapés
Animaux de compagnie O.K.
WiFi gratuit